fbpx

Accueillir ses émotions avec la naturopathie

Pourquoi s’intéresser à notre état émotionnel ?

  • Les émotions, notre état émotionnel sont des indicateurs de notre bien-être mental. 

En naturopathie, le bien-être mental est primordial, et fait partie de notre bien-être global. En effet, la définition de la santé d’après l’OMS est bien La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité.”

  • Les émotions, influencent notre état physique.

Si on définit l’émotion : l‘émotion est un mouvement corporel. Cela vient du latin “movere” = bouger.  Une émotion est un message d’adaptation que le corps nous envoie lorsqu’un événement demandant une adaptation est perçu. Ainsi, face à un événement, une émotion est une réaction automatique qui se traduit par des sensations physiques. Par exemple une émotion de peur va engendrer un mécanisme de stress, comme je vous l’explique dans cet article dédié au stress

L’émotion est ce qui suit la pensée, et ce qui précède l’action. Nous savons à quel point elles peuvent influencer notre état physique : n’avez-jamais eu l’estomac serré, une baisse d’appétit avant un événement stressant ? Ou bien des troubles digestifs dans une période stressante ? Une poussée d’eczéma à la suite d’une semaine très chargée ? 

L’importance de vivre ses émotions 

Le problème qui se pose avec les émotions, c’est que bien souvent, nous n’arrivons pas à les vivre. Vivre ses émotions permet de ne plus subir les conséquences de ces dernières. Que se passe-il lorsque nous vivons “mal” nos émotions ? Quand nous n’arrivons pas à les accueillir ? Nous pouvons :

  • avoir un mécanisme de fuite : on se plonge dans des addictions, dans des séries TV..Tout pour anesthésier. Bref on fait tout pour ne pas ressentir cet état émotionnel.
  • on va à l’opposé , on lutte : on sur-réagit, on est irritable, on est hyper-actif. On combat notre émotion.
  • inhibition / immobilisation : on ne fait rien, l’émotion nous paralyse. On subit alors notre état émotionnel. On est submergé.e

A la longue, ces mécanismes de dérivation, peuvent mener à “exploser” d’un trop  plein émotionnel, à force de ne pas avoir accueilli notre état émotionnel.

Hors, chaque émotion a sa place, et est présente pour une raison. Certaines émotions sont en lien avec des croyances, certaines sont présentes pour nous dire que notre environnement ne nous est pas adapté et qu’il nous faut faire des ajustements dans notre quotidien.  

J’aime énormément cette métaphore : ” Une émotion, c’est comme une personne qui vient frapper à ta porte et qui ne partira pas tant que tu lui auras pas ouvert, et plus tu attends, plus la confrontation sera violente”

Gérer ou accueillir ses émotions ?

Gérer ses émotions sous-entend que l’on est sur quelque chose de négatif. On doit gérer la maison, gérer les devoirs des enfants, gérer son projet, gérer son argent ect. Cela sous-entend que l’on peut contrôler ses émotions. C’est pour cette raison que je m’attache à parler de “accueillir ses émotions” ou bien de “mieux vivre ses émotions”.

Le tout est de pouvoir les vivre justement, les accueillir, avec bienveillance envers soi-même.

Dans cet article, je vous livre quelques pistes d’accompagnement pour arriver à cette étape-là.

Identifier et extérioriser ses émotions

Identifier et ressentir ses émotions

Il existe ainsi 6 – ou 7 – émotions primaires, qui induisent toutes des effets physiques. Reconnaître les effets physiques associés nous guide à identifier et mieux ressentir nos propres émotions.

  • La peur : la peur nous signale un danger, qu’il soit réel ou imaginaire. Elle nous amène à réagir face à ce danger : par la fuite, la lutte ou l’immobilisme. Ces réactions qu’elle entraîne sont propres au mécanisme du stress, ce que je détaille dans cet article.
  • La colère : la colère nous indique que quelque chose qui nous est cher, n’est pas respecté, ou bien est menacé. L’énergie est alors concentrée.
  • La tristesse : la tristesse est un état de calme nécessaire pour intégrer un événement malheureux, et aller de l’avant. 
  • Le dégoût : le dégoût nous fait rejeter ce qui n’est pas bon pour nous ( que ce soit physique ou psychique). Il entraîne une sensation de nausée.
  • La surprise : la surprise précède le changement. Nos perceptions sont ainsi augmentées. 
  • La joie : la joie est une émotion qui augmente l’énergie et le bien-être, par la sécrétion des hormones relatives au plaisir.
Une 7ème émotion est parfois évoquée dans les émotions primaires, notamment par Paul Ekmann : la honte.
 

Pour mieux identifier nos émotions et les ressentis qui en découlent, vous pouvez ainsi vous poser ces questions :

  • Où ressentez-vous l’émotion dans votre corps ? 
  • Respirez en conscience, en vous concentrant sur l’endroit où vous ressentez cette émotion, sans chercher à modifier ces ressentis.
  • Observez vos pensées qui en découlent,sans jugement. Simplement en vous posant en observateur de vos pensées.

Si on a du mal à ressentir les effets de nos émotions, on peut améliorer notre prise de conscience de notre corps.La pratique d’exercices de sophrologie par exemple, ou se faire masser, permettent de nous faire prendre conscience de tensions, de sensations en lien avec nos émotions. 

Extérioriser ses émotions

Identifier ses émotions est une belle première étape ! Parfois, les reconnaître, les ressentir dans son corps, et prendre conscience de son état émotionnel, suffit à bien les vivre.

D’autres fois ( souvent), on a besoin de passer à la deuxième étape : les extérioriser.

Comment extérioriser ?

  • En parler, communiquer. Que ce soit avec notre entourage, ou un professionnel, il est important de pouvoir communiquer sur notre état émotionnel
  • L’écriture. Vous pouvez passer aussi par l’écriture. Tenir un journal de bord émotionnel, au quotidien, est une pratique d’extériorisation de nos émotions. Quelques lignes, le soir, avant de se coucher sont suffisantes pour avoir la sensation de se libérer. Poser des mots sur nos maux.

Accueillir ses émotions avec l'olfactothérapie - le pouvoir des huiles essentielles

Les huiles essentielles sont connues pour leurs propriétés sur des troubles physiques, grâce à leur haute teneur en principes actifs. Mais connaissez-vous leurs propriétés agissant sur notre corps émotionnel ? C’est le principe de l’olfactothérapie.

L’olfactothérapie est une branche de l’aromathérapie. Elle a pour but de retrouver un équilibre psycho-émotionnel via l’inhalation des huiles essentielles. Sur les 5 sens, l’odorat est le seul à être en lien direct avec le cerveau. Pas de filtre entre les 2 . Les odeurs sont ainsi directement en lien avec notre système limbique,qui est le siège de nos émotions.

Comment utiliser l’olfacto-thérapie ?

Avoir votre huile essentielle – odeur ressource 

  1. Vous pouvez en premier lieu choisir votre huile essentielle ressource, pour ensuite associer son odeur à une émotion que vous souhaitez ressentir : joie, calme, sérénité
  2. Respirez plusieurs fois cette huile essentielle en y associant un souvenir heureux. Vous devez revivre ce souvenir, avec tous vos sens, vous y replonger entièrement.
  3. Répétez plusieurs fois cette pratique, sur plusieurs semaines, régulièrement. Votre cerveau va ainsi enregistrer et associer cette odeur à une émotion calme, de joie ou de bonheur.
  4. Par la suite, lors d’un événement compliqué ou douloureux, lorsque vous ressentez le besoin, vous pouvez inhaler votre huile essentielle ressource. Cela va vous permettre de ressentir votre émotion de bonheur, ou de joie.

Utiliser les propriétés énergétiques de chaque huile essentielle

La plupart des huiles essentielles ont, en plus de leurs propriétés physiques, des propriétés énergétiques, pouvant influencer notre état émotionnel. Ou du moins nous aider à mieux l’accueillir et à mieux la traverser.
On peut ainsi utiliser l’odeur d’une huile essentielle en lien avec notre état émotionnel.
 

Quelques exemples de lien entre état émotionnel et huile essentielle :

  • l’Angélique Archangélique, peut-être ainsi utilisée par les personnes indécises, qui ont peur de l’avenir. Appliquez-là dans vos mains, et inhalez, à faire plusieurs fois par jour
  • L’Orange douce développe la joie et la gaieté, et invite au lâcher-prise. Elle peut être diffusée avant de dormir ou dans notre bureau.
  • l’huile essentielle de Cèdre d’Atlas et Cèdre de l’Himalaya transmettent force et courage, lors d’événements ou émotions imprévues. L’idéal est de déposer quelques gouttes sous la plante des pieds. 

Si vous souhaitez en savoir plus sur les huiles essentielles et leurs bienfaits sur nos émotions, je ne peux que vous conseiller l’excellent livre de Lydia Bosson ” L’Aromathérapie énergetique : guérir avec l’âme des plantes” . Voici sa référence ici, chez Cheminant à Vannes. Vous pouvez facilement le commander à votre libraire préféré.

Accueillir ses émotions avec les Fleurs de Bach

Les Fleurs de Bach font appel aux vibrations des plantes, des fleurs et sont de précieux outils dans la gestion des émotions. Le but n’est pas de cacher l’émotion mais de la vivre différemment.

Il existe 38 Fleurs de Bach, chacune étant en lien avec un état émotionnel.

On peut les trouver sous forme de spray, ou de gouttes. Elles peuvent être également présentés sous forme de mélange / complexe.

Pour en citer quelques unes :

Le Rescue ( de la marque ) est un mélange de 5 Fleurs de Bach (Cherry Plum, Clematis, Impatiens, Rock Rose, Star of Bethlehem). C’est le remède “urgence”. Lorsqu’on reçoit une nouvelle stressante, une mauvaise nouvelle, lors d’une dispute.. Bref quand on ressent un trop-plein émotionnel.

On peut également citer :

  • Impatience (Impatiens) : si on a tendance à manquer de patience.
  • Prunier (Cherry Plum) : lors d’une peur de perdre la raison
  • Noyer (Walnut) : dans le cas où on est très sensible à notre environnement.
  • Chêne (Oak) : pour garder sa force mentale et poser de slimites pour décrocher de l’hyper-activité mentale.

Accueillir ses émotions avec la pleine conscience et l'ancrage

La pratique de la pleine conscience, permet une prise de recul sur soi, sur son environnement. On est dans le moment présent, on observe, on ressent, sans jugement. On ne pense pas au passé, ni au futur. Pratiquer la pleine conscience est de ce fait un outil pour vivre ses émotions pleinement.

La méditation

La méditation de pleine conscience, au fur et à mesure de sa pratique nous aide à prendre du recul sur les situations. Avoir un angle de vue différent. Beaucoup d’applications, ou de vidéos peuvent nous aider à la pratiquer :

  • Applications : Petit Bambou, Namatata
  • Vidéos & livres :Christophe André a mis à disposition plusieurs vidéos sur youtube notamment. La durée minimum est de 3 minutes, ça se trouve dans une journée !
 

La pleine conscience au quotidien

La pleine conscience se pratique aussi au quotidien. Lorsque vous faites la cuisine par exemple : vous pouvez vous concentrer sur vos gestes, et uniquement vos gestes. Cela peut également aussi être dans une balade, en marchant. Vous vous concentrez uniquement sur le paysage et vos pas. Les activités manuelles telles que la couture, les DIY, le bricolage sont également des activités de pleine conscience ! Pratiquer un art permet également d’expérimenter la pleine conscience.
 

L’ancrage

Etre ancré.e dans son présent, dans son environnement, permet d’être dans le moment présent et dans l’accueil de vos émotions.
Un exercice d’ancrage par la respiration est très utile à faire lorsque vous ressentez qu’une émotion est difficile à vivre, et afin de ne pas la subir. Vous pouvez pratiquer par exemple : 
 
  • La respiration complète en conscience. Assis.e ou debout, on commence ainsi par inspirer en gonflant le ventre, puis on écarte les côtes, toujours en faisant pénétrer de l’air dans nos poumons. Enfin, on termine notre inspiration au niveau des clavicules. Vous pouvez, en fermant les yeux, visualiser l’air qui est passé du ventre, jusqu’au dessus de vos clavicules, au fur et à mesure de votre inspiration. Pour l’expiration, vous commencez par expirer en abaissant les clavicules, puis en serrant les côtes, et enfin en abaissant votre abdomen. Pour plus d’informations sur la respiration, je vous en parle .
  • L’ancrage de l’arbre. Debout, les jambes légèrement écartées et bien ancrées dans le sol. Vos pieds sont vos racines. Vous inspirez lentement en imaginant que l’air vient de la terre, par vos pieds et remonte dans tout votre corps. Vous expirez en imaginant que vous expirez par le ciel, par vos bras, tout en évacuant le négatif.

Nourrir son cerveau pour mieux les vivre

Nous avons vu que les émotions entraînaient une action du corps. Des hormones, des neurotransmetteurs – les messagers du cerveau – sont ainsi produits, déclenchant des réactions.

Parfois, il arrive que ces réactions soient plus intensives que prévu. Non pas de la faute des émotions, mais plutôt des neurotransmetteurs – les messagers du cerveau – qui se sont retrouvés un peu déséquilibrés, du fait de possibles carences de nutriments essentiels à leur équilibre.

Que met-on dans l’assiette pour retrouver un équilibre au niveau de ces messagers, et ainsi nous assurer une réponse émotionnelle moins intense ?

  • Des oméga 3 contenus dans les poissons gras, l’huile de colza et les amandes. Les oméga 3 sont le constituant principal de notre système nerveux.
  • Des vitamines du groupe B : indispensable dans les processus qui se passent au sein du cerveau. On les retrouve dans les oléagineux, algues, fruits, graines ect.
  • De bonnes protéines : oeuf, volaille, légumineuses. Sans protéine, pas de fabrication possible de neurotransmetteurs
  • Le magnésium : le minéral essentiel pour un fonctionnement de notre système nerveux adéquat. Il participe grandement à notre stabilité émotionnelle. On le retrouve dans le cacao, les bananes. 

Exprimer ses émotions dans la créativité

L’expression et l’accueil de nos émotions peuvent se faire dans la créativité. C’est une manière de les vivre, de les accueillir et d’exprimer ses émotions. Vous ne pensez pas être assez artiste pour pouvoir le faire ? Détrompez-vous, la créativité est partout ! 

L’art thérapie

L’art-thérapie est le fait d’utiliser la création artistique pour exprimer et transformer ses états d’âme. Ainsi, en plus d’être une activité de pleine conscience, l’art permet également d’exprimer ses émotions ! L’expression de ses émotions dans la créativité peut ainsi se faire dans des activités telles que le dessin, la peinture, la sculpture, la poterie, le collage… Nul besoin d’être un artiste professionnel pour pratiquer l’art-thérapie, il vous faut seulement avoir des émotions à exprimer. Laissez le pinceau glisser, laissez vous choisir les couleurs les formes, sans réfléchir. 
 

La danse & le mouvement

Proche de l’art-thérapie, la danse-thérapie et les mouvements quel qu’ils soient, sont des pratiques artistiques permettant également l’expression de ses émotions. Contrairement à la pratique de la danse, on ne recherche pas de performance, ni à remplir un objectif technique. Dans la danse-thérapie, seule l’expression de vos émotions compte. Et nul besoin de savoir danser pour cela ! Mettez la musique, fermez les yeux, et dansez, bougez, en toute conscience. 

Les ressources complémentaires à la naturopathie

Selon notre histoire, notre éducation, notre sensibilité, nous pouvons avoir besoin d’aide supplémentaire concernant l’accueil de nos émotions.

  • L’EFT : Emotional Freedom Technique est une technique psycho-corporelle de libération des émotions par la stimulation de points. Vous pouvez la pratiquer avec un.e thérapeute certifié.e . Vous avez un exemple d’EFT dans cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=dSi9amsJ4YA
  • Etre accompagné.e par un.e psychologue certifié.e
  • Dans le cas où le mécanisme  d’inhibition des émotions par des addictions est très présent, je ne peux que vous conseiller d’en parler avec votre médecin.

J’espère que vous trouverez les outils qui vous conviennent dans cet article, pour mieux vivre vos émotions !

Si vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à les partager par commentaire !

Prenez soin de vous.. et de vos émotions ! 

Laisser un commentaire